humeur Lifestyle

tu me manques maman, mais ne t’inquiètes pas je suis heureuse…

FavoriteLoadingJ'adore cet article!

Mum,

Chaque année je vois ce 25 janvier arriver et me rendre triste pendant ce mois de janvier. Chaque année, le 25 janvier me fait penser que tu n’es plus là, que j’aimerais tellement pourtant… chaque année le 25 janvier c’est le moment ou je me dis mais c’était il y a déjà… cette année 6 ans… Le temps passe vite, et puis en même temps le temps passe lentement quand on a plus sa maman. L’année dernière j’étais encore à la toute première découverte de la maternité et je regrettais tellement que tu ne sois pas là pour me raconter comme j’étais, comment ça se passait, comment nous étions tous. Et puis cette année, j’ai l’impression qu’être une maman est devenu tout naturel pour moi, aux 19 mois de ma poulette, ça ne me semble plus bizarre quand j’entends « la maman de Romie » mais c’est bien une partie de moi à part entière. Et ce rôle me rapproche encore un peu plus de toi. Et puis notre poulette grandit, et elle développe son caractère, on peut apercevoir comment elle sera quand elle sera plus grande et je me dis quel dommage… quel gâchis! vous auriez eu tellement de choses à partager. Je me rappelle ton désespoir quand en décembre avant que tu partes, Mila (ma plus grande nièce) est née, tu étais tellement heureuse et tellement triste à la fois. Tu m’as dit : c’est injuste, j’aurais voulu la voir grandir! Aujourd’hui tu as trois petites filles, j’aurais tellement aimé que vous ayez du temps à partager. J’aurais aimé t’ajouter à la liste des photos envoyées régulièrement à la famille de ma petite fierté, ma poulette d’amour. Je sais combien tu étais fière de nous et je sais que tu comprendrais parfaitement … J’aimerais tellement pouvoir t’appeler pour te demander de garder Romie, et je sais à quel point tu en serais heureuse … Toutes ces petites choses tout simple me manquent tellement…

Chaque année ce 25 janvier arrive et ça me rappelle à quel point la vie sans toi c’est dur, toujours aussi dur, malgré les années. Et évidemment je vis avec, et évidemment je suis très heureuse, mais il y a cette petite case qui manquera toujours …

Mais mum, comme tu me connais si bien, tu sais que je suis plutôt du côté optimiste… alors j’aime penser aux jolies choses malgré tout, je sais que tu vis toujours dans la cœur de beaucoup de personnes ici, je sais que cette épreuve m’a appris beaucoup de choses comme ne pas s’inquiéter des choses qui ne sont pas importantes …  et toi qui avait peur qu’on ne pense plus à toi, ne t’inquiètes pas, je parle souvent de toi à ma Romie et au fond c’est un peu toi qui grandit dans son grand sourire.

Tu me manques maman, mais ne t’inquiètes pas je suis heureuse…

Previous Post Next Post

vous allez aimer ces articles

18 Comments

  • Reply Virginie

    Je viens de perdre ma maman, ce samedi 20 janvier 2018. Et justement, mis à part la faille sans fin qui s’est ouverte en moi, du manque, du départ si soudain, c’est le fait qu’elle n’aura pas pu connaître la joie d’être grand mère qui me déchire encore plus. Elle le voulait tant. Et mes futurs enfants qui ne la connaîtront pas c’est terrible. Je vois que malgré la souffrance tu surmontes cela et ce matin je sentirais presque un peu espoir en moi. Je dois tenir et avancer, pour mon papa, pour mon frère, pour mon mari, et pour nos futurs enfants.

    25 janvier 2018 at 8 h 49 min
    • Reply withalovelikethat

      ohhh toutes mes pensées pour toi, tu dois être dans un moment très éprouvant.. laisse toi aller à ta tristesse maintenant, ça ne sert à rien de lutter mais sache tout de même que oui, on peut être très heureux même avec cette grande faille. Je pense bien à toi

      25 janvier 2018 at 8 h 54 min
  • Reply Lika Banshoya

    Merci pour ce bel article, très émouvant et plein de douceur et d’amour. Il m’a beaucoup touché car j’ai moi même perdu mon père et je me reconnais dans plein de choses que tu dis, notamment le fait de ne pas s’inquiéter des choses pas importantes, le regret de ne pouvoir partager certains moments importants dans ta vie. Et puis j’appelle aussi ma mère Mum 🙂 j’aime beaucoup cette jolie phrase de début et de fin « tu me manques mais ne t’inquiète pas je suis heureuse », je pense que c’est la plus belle chose qu’on puisse dire à sa maman ❤ je t’envoie de belles pensées pour cette journée particulière.

    25 janvier 2018 at 9 h 04 min
  • Reply Alijenny

    Ton texte est très émouvant (la preuve, je suis en train de pleurer à mon arrêt de bus), il résonne beaucoup en moi. En 2012, ce n’est pas ma mère que j’ai perdu mais mon père, d’une autre maladie, la dépression. On avait une relation particulière à cause de cette maladie justement. Ce n’était pas un « bon » père, en tout cas, pas celui qu’on aurait aimé avoir avec mes sœurs. Il a eu une enfance détruite et n’a pas su nous aimer comme il fallait. Enfin, bref, passons. J’ai beaucoup de regrets, dont le fait qu’il ne connaîtra jamais son petit fils alors qu’il rêvait d’être grand-père. Pour le coup, je suis sûr qu’il aurait été un super papy. Pour le moment, je ne parle pas trop de lui à Nathanaël, sauf quand il me montre sa photo. J’appréhende le moment où je devrais lui expliquer que son grand père a choisi de mettre fin à sa vie. Désolée, je suis en train de te raconter ma vie !!

    Dans tous les cas, bon courage pour cette journée, je pense fort à toi et à ta petite famille, même si on ne se connaît pas pour de vrai (même si on s’est croisé une fois), j’ai une tendresse particulière pour toi, je suis depuis pas mal d’années maintenant.

    25 janvier 2018 at 9 h 42 min
  • Reply Elia

    Tes mots m’arrachent des larmes, particulièrement cette année où je suis à mon tour maman. Je mesure ma chance d’avoir ma maman, même à 10 000km. Tes mots envers ta maman chaque année me poussent à profiter de chaque moment, d’en faire de véritables cadeaux – immatériels – le plus précieux.
    Encore une fois, bravo pour ton courage, ton optimisme, ton choix de prendre la vie avec tout ce qu’elle amène de beau. Ton sourire (tranche papaye 😉 est un véritable élixir de bonheur, fortement contagieux =D

    25 janvier 2018 at 10 h 26 min
  • Reply Amelie

    Chaque année ton article me serre le coeur… Je pense fort à toi. ❤️

    25 janvier 2018 at 12 h 41 min
  • Reply Karine

    Bel article! Merci de ton optimisme aussi. J’ai perdu ma mère dans un accident de voiture, j’avais 21 ans. Ca fait 18 ans bientôt et elle me manque toujours autant, à chaque épreuve ou joie de ma vie (mon maraige, la naissance de mes enfants…) mais aussi au quotidien (faire les magasins, aller au resto…). Pourtant comme toi j’ai continué de vivre, de rire, de sourire d’être heureuse simplement.

    25 janvier 2018 at 13 h 57 min
  • Reply Madeleine

    Très bel hommage à ta maman.. Merci de l’avoir partagé ! Passe une bonne journée entourée de beaux souvenirs d’elle. Je te partage en lien un petit article que j’avais écrit sur le souvenir de mon papa… <3

    25 janvier 2018 at 13 h 59 min
  • Reply pellicule de vie

    Pour l’avoir vécu il y a 2 ans au mois de mars, je te comprend parfaitement. Ma maman c’était tout pour moi. J’avais déjà perdu mon père 2 ans et demi plus tôt. La date de son départ approche. Je me retrouve beaucoup dans tes mots. Chaque année qui passe est dur, même si on est forte. J’ai une pensée pour toi en ce jour du 25 janvier <3

    25 janvier 2018 at 14 h 00 min
  • Reply Anaïs

    Comme je me retrouves dans tes quelques mots.
    Maman est partie il y a 1 an et demi… et entre temps, j’ai eu mon petit garçon. Un petit bonhomme de 7 mois, qui sourit tous les jours, qui rit à la vie, et qui aurait tellement plu à ma maman.
    Lorsque je vais le chercher le soir, à la crèche, et que je vois une mamie arriver, je me dis que jamais ma maman ne pourra venir le chercher, et cela me rend si triste…

    Comme tu dis, cela nous rend encore triste, et même dans 30 ans, on aura la même tristesse… mais on réussira à être heureuse!

    Merci pour ton texte 🙂

    25 janvier 2018 at 14 h 24 min
  • Reply Eliah, l'inconnue narcissique

    Une grande pensée pour toi et pour toutes celles qui ont perdu leur maman. Je suis tellement proche de la mienne que je n’imagine pas la perdre (les larmes me montent aux yeux).
    Je me rends compte qu’il est important de profiter de chaque instant avec nos proches qui peuvent nous être arrachés d’un moment à l’autre…
    Très bel article, très beaux mots…♥

    25 janvier 2018 at 14 h 25 min
  • Reply Virginie Neleditesapersonne

    Je ne peux pas m’empêcher de me voir dans ton texte : j’ai perdu ma maman alors que j’étais enceinte de mon premier enfant. Évidemment tes mots raisonnent parfaitement et je mesure le sens de chacun d’eux !
    Il m’arrive parfois d’être encore un peu en colère de cette situation, mais je confirme que malgré tout; on peut être heureux ! Et je crois que nos enfants y sont bien pour quelque chose 🙂
    Je te souhaite plein de belles choses pour la suite en tout cas <3

    25 janvier 2018 at 14 h 43 min
  • Reply Camille

    Ton texte était beau et tes paroles m’ont chamboulées. Je pense qu’on ne surmonte jamais ce type de pertes, on apprend à faire avec, mais comme tu le dis si bien, elle vis toujours dans vos coeurs.
    <3 même si on ne se connait pas je t'envois plein d'amour.

    25 janvier 2018 at 19 h 14 min
  • Reply Candide

    J’ai le cœur serré de te lire. Au mois d’avril cela fera 11 ans que ma maman est partie. Ma première fille n’avait que 3 mois. J’ai la chance d’avoir une photo (si précieuse) de ma fille et ma mère ensemble. Ma deuxième fille a 17 mois et j’ai tellement du mal à lui parler de ma maman… Je ne sais pas ce qu’il se passe alors que ce fut si naturel avec ma grande qui sait tellement de choses sur sa mamie… Les mots que tu écris je les ressens tellement fort. Je te souhaite de finir cette journée tout en douceur. Et plein de courage pour la suite…. Avec les câlins et les sourires de Romie tous tes blues passeront.

    25 janvier 2018 at 20 h 54 min
  • Reply Marion

    Tes mots sont si doux, si justes et si émouvants.

    J’ai perdu mon papa lorsque j’étais enceinte de notre premier bébé. C’était inattendu. C’était dur. Ça l’est un peu moins aujourd’hui même s’il me manque.

    Tu as raison dans ton message à virginie. Se laisser aller à la tristesse. Ne pas lutter. Et ça fait tellement du bien au final de laisser aller ses émotions et vivre ce deuil. Et on arrive à être heureux à nouveau, c’est vrai !

    Une pensée pour toi

    25 janvier 2018 at 22 h 23 min
  • Reply GHISLAINE

    Ton message est très touchant… il m’a fait versé quelques petites larmes de bon matin. Car il me rappelle beaucoup de souvenirs également. En effet, au mois de février, j’ai eu la douleur de perdre mes 2 parents (ma maman en février 2008 et mon papa en février 2015). Ce mois reste donc un mois très douloureux mais les souvenirs restent toujours dans mon coeur et quelques soient les différents que j’ai pu avoir avec ma maman tout cela est oublié et on ne garde que le meilleur. Maman était une femme « debout » comme on dit dans mon pays celle qui savait rassembler tous ses enfants (nous sommes 10) et malgré les hauts et les bas que nous avons eus, elle est toujours au sein de nos conversations lors de nos rencontres familiales. Papa quant à lui était plus discret, mais un papa FORMIDABLE. Alors malgré les 10 ans d’absence pour Maman et 3 ans pour Papa, ils restent toujours dans mon coeur. Mais comme tu le dis si bien… je suis une femme, mère et épouse heureuse car mes 2 « enfants-adultes » ou « adultes-enfants » et mon mari contribuent à mon bonheur.

    Courage à toutes celles qui ont perdu un être cher et notamment LEUR MAMAN.

    26 janvier 2018 at 8 h 01 min
  • Reply Céline (Maman du 21ème siècle)

    Plein de courage à toi ! Ton article lui rend un bel hommage. Elle aurait certainement été contente de lire ces mots.

    26 janvier 2018 at 21 h 28 min
  • Reply EMI

    Cette pensée est très belle et résonne en moi également qui ait perdu ma maman le 19 janvier 2017.
    Nous étions également très proches… J’étais la petite dernière…son « puits d’amour » comme elle m’a dit quelques semaines avant de partir….
    Je partage ta peine, ton manque, tes moments de tristesse, d’absence….
    Malgré tout, je suis d’avis que le plus bel hommage que l’on puisse rendre à nos parents et à ceux que nous aimions est de continuer à vivre, à aimer, et à rire.
    Leur souvenir perdure dans nos sourires et dans nos moments de bonheur… Car c’est souvent dans ces moments que l’on pense à partager ces sentiments heureux avec eux…. qui ne sont plus physiquement là.

    Vivez, aimez, riez… et n’oubliez pas de dire à vos proches combien vous les aimez.

    28 janvier 2018 at 0 h 17 min
  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :