Lifestyle mini like that

Moi papa débutant

devenir papa publié sur withalovelikethat.fr
FavoriteLoadingJ'adore cet article!

Il y a souvent beaucoup de témoignages sur les futures et jeunes mamans mais c’est plus rare de voir des témoignages de papas. J’avais donc envie de partager avec vous mon aventure de jeune papa. J’ai eu aussi l’idée d’écrire cet article car je trouve, qu’encore trop souvent, on parle du papa comme d’un mec maladroit, un peu perdu qui ne comprend pas grand chose à un bébé ! Je trouve cette image tellement caricaturale! En quoi les premiers gestes que l’on a avec son bébé seraient beaucoup plus innés pour une maman que pour un papa ! Bref on y reviendra.

Cela fait donc un peu plus de 3 mois que je suis un heureux papa, et ce sont des moments incroyables que je vis chaque jour.

Comme vous le savez peut être, le jour de la naissance avait été programmé, donc le fait de connaitre le jour J nous a permis de peut être mieux nous préparer. En tout cas pour moi, je trouvais cela assez confortable et rassurant. Il y avait déjà ce stress en moins.

Le jour J est donc arrivé et je me suis surpris à être beaucoup plus « fort » que ce que je pensais. Bah ouais, je suis le mec qui se cache les yeux devant Grey’s Anatomy quand il y a une opération (on  ne se moque pas 😉 ) !!! Donc vous imagez comment j’appréhendais la naissance ! Je crois que finalement le stress et l’émotion sont si forts que notre attention est focalisée sur l’essentiel et que l’on oublie tout le reste. Comme Cécile avait une césarienne, je savais qu’à la naissance de Romie j’irai directement avec la sage femme faire les premiers soins. J’espérais être assez costaud pour pouvoir prendre ma fille dans mes bras et l’emmener à la nurserie. Je me suis relativement surpris à être tellement pris par l’émotion et porter par l’adrénaline que j’ai réussi à prendre ma fille sans fléchir. Ce moment et la gestuelle qui l’a accompagné me sont apparus tellement naturels. Moi qui ait souvent l’appréhension de prendre des bébés dans mes bras de peur de les « casser », et bien là ça me paraissait simple et mes gestes spontanés étaient finalement remplis de bons sens. Certains diront que c’est l’instinct maternel/paternel… sans doute ! Les premiers soins, le premier biberon, le premier câlin pour l’endormir… ont été des moments assez magiques et je le répète assez naturel.

devenir papa publié sur withalovelikethat.fr

Avec les petits soucis que Cécile a eu à la naissance il m’a fallu prendre la décision de choisir le biberon (comme Cécile n’était pas disponible pour allaiter). Nous avions envisagé que Cécile ferait peut être la « tétée d’accueil » mais finalement cela ne s’est pas fait. Quant à la suite, j’avais vraiment émis le souhait que nous donnions le biberon (que ce soit du lait « tiré » ou en poudre) car je voulais participer et surtout aider. Je trouve que l’accouchement est déjà un moment tellement difficile et fatiguant pour la maman que je voulais soulager un peu mon amoureuse et l’aider comme il se doit. Je crois que c’était aussi un beau moyen de prouver que la maman n’est pas « indispensable » et que le papa est tout à fait capable de s’occuper de son bébé. Après  3 mois de biberons, nous sommes très contents de voir que cela marche plutôt bien. Je sais que Cécile doit aller tout un après midi chez le coiffeur, elle peut le faire sans se soucier de savoir à quel moment Romie doit manger, car son papa sera là pour lui donner son biberon !

Les premiers jours quand nous sommes rentrés tous les 3 nous, le plus compliqué pour moi a été : les nuits. Pas tant par rapport à la fatigue de se lever toute 2h ou 3h, mais plutôt vis à vis de la mort subite du nourrisson ou encore des questions « où est ce qu’on la couche ? dans quelle position ? est ce qu’on l’emmaillote ? » Même si on se prépare à ces questions, la réalité nous rattrape et nous fait parfois douter sur nos choix mais finalement nous avons trouvé assez vite notre petite routine avec Romie et elle a assez vite très bien dormi et nous aussi 😉

Comme je le disais dans le préambule, je voulais aussi écrire cet article pour rassurer les futurs papas et leur dire que nous ne sommes pas plus nuls que les futures mamans et que nous ne sommes pas des bonhommes maladroits. Nous avons aussi du bon sens, et donner à manger à un bébé ou l’habiller ne demande pas un Bac +12 en pédiatrie (dont les mamans auront déjà toutes l’équivalence depuis la naissance). Ayez confiance en vous messieurs et mesdames ayez confiance en eux.

devenir papa publié sur withalovelikethat.fr

Je voudrais terminer « en tordant le cou » à toutes ces phrases que l’on entend lorsque l’on annonce que l’on va être papa ou maman :  » ah tu vas voir ça te change complètement ta vie, ah non mais c’est super d’avoir un bébé, mais tu verras tu ne vis plus du tout comme avant ». Moi j’ai envie de rassurer les futurs parents. Très honnêtement, je ne trouve pas que ma vie est complètement changée ! Certains et certaines ne voudront peut être pas me croire, mais je pense que mon quotidien n’est pas si éloigné de celui que j’avais avant la naissance de Romie. Nous continuons à faire plein de balades dans Paris, nous allons encore resto (un peu moins qu’avant certes), nous sommes déjà partis plusieurs fois en week-end, nous continuons de voir nos amis, et on continue aussi les Crazy Kissing 😉 Je pense même que nous pourrions faire encore d’autres choses sur lesquels je suis peut être réticent alors que je ne devrais peut être pas. Je crois qu’on peut vite utiliser le prétexte du bébé pour ne pas faire certaines choses alors qu’objectivement on pourrait le faire. Et c’est à mon avis important de faire attention à ne pas tomber dans ce piège, car on pourrait je pense en oublier qu’on est aussi un couple et qu’il est important aussi de prendre du temps pour soi. Bien évidemment je ne dis pas que tout cela est facile car moi même j’aimerai faire davantage pour notre couple. Je ne veux pas que nous mettions entre parenthèse notre couple pendant 6 mois sous prétexte que Romie demande beaucoup beaucoup d’attention comme c’est un bébé. Je veux croire que mon couple et ma vie de famille sont compatible et peuvent cohabiter.

devenir papa publié sur withalovelikethat.fr

J’espère avoir pu rassurer quelques hommes qui comme moi sont un peu « sensibles » et ont peur de ne pas être à « la hauteur » le jour J. Et j’ai aussi envie de leur dire que même si le jour de l’accouchement ils venaient à tomber dans les pommes, et bien j’espère qu’ils ne culpabiliseront surtout pas ! Et enfin, je voudrais dire qu’être un bon papa, ce n’est pas « bien savoir mettre une couche » ou « connaitre par coeur les 357 marques de tétines de biberons » mais c’est surtout être là pour son bébé et partager avec lui des câlins, des sourires et l’entourer d’amour.

ps : pour ceux qui n’avait pas vu mon article pre-natal « Moi, futur papa« 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

vous allez aimer ces articles

34 Comments

  • Reply Malotine

    Effectivement, le biberon facilite beaucoup de choses ! On est un peu plus coincé quand on allaite et la maman est plus « indispensable » à certains moments. Il y a toujours le risque que bébé refuse le biberon, que la maman n’ait pas forcément le temps tous les jours de tirer son lait (personnellement, je déteste faire ça !).
    Nous qui allions beaucoup au théâtre ou au cinéma les soirs, j’avoue que cela nous change quand même pas mal la vie à ce niveau-là ! J’aimerais bien amener mon bébé voir un opéra… en écharpe je sais qu’il peut dormir pendant 3h non stop… mais bon malheureusement les bébés ne sont pas autorisés dans les salles de spectacles avant l’âge de 3 ans.
    La vie ne change pas radicalement avec un bébé je suis d’accord avec toi, mais il y a quand même quelques ajustement à faire 😉 Et quand on prend tout le temps ça voiture pour se déplacer… ça demande une nouvelle logistique (#lemetroetubermemanquent 🙂 ) Genre ne pas oublier la poussette dans le coffre… mouahahah !
    Après pour avoir des amis qui ont vraiment galéré avec leur bébé qui hurlait en permanence, pour certains ça change vraiment la vie un bébé… Mais bon chaque enfant est différent ! 🙂

    3 octobre 2016 at 10 h 41 min
    • Reply Paloma06

      Effectivement je suis assez d’accord avec toi.
      Et je rajouterais que ce n’est pas quand le bébé est le plus petit et dort beaucoup n’importe pas ou que la vie change mais un peu plus tard, quand les siestes se réduisent à une par jour et que bébé a besoin de se dépenser. On en reparle dans quelques mois donc ! Mais je vous souhaite de tout cœur de pouvoir continuer à profiter un maximum, même si c’est un peu différemment 😉

      3 octobre 2016 at 14 h 35 min
      • Reply withalovelikethat

        lol elle ne dort pas la journée donc une sieste par jour ça me parait déjà top 🙂 donc si on a une sieste par jour plus tard alors là on en profitera encore plus 🙂

        3 octobre 2016 at 15 h 54 min
    • Reply withalovelikethat

      oui tout des dépends des bébés c’est sur! il y a une base de personnalité et puis une grosse base d’habitudes avec les parents aussi!

      3 octobre 2016 at 14 h 37 min
  • Reply JMEOP

    Super article d’un point de vue de Papa! Après pour le côté « non non non la vie n’a pas tant changée » c’est parce qu’elle est encore toute petite. Ca sera une autre histoire quand elle marchera et voudra explorer le monde autour d’elle. Mais vous constaterez par vous même à quel point c’est une nouvelle aventure parentale extraordinaire que d’accompagner son enfant à la découverte du monde <3

    3 octobre 2016 at 10 h 42 min
    • Reply withalovelikethat

      comme pour tout il y aura des petits ajustements, on verra à ce moment là! mais je ne pense pas que cela nous empêchera d’avoir une vie bien sympa comme tu dis! (cécile)

      3 octobre 2016 at 14 h 33 min
  • Reply Blondy Valentine

    Très bel article ! Et les photos sont superbes ! 🙂

    3 octobre 2016 at 10 h 58 min
    • Reply withalovelikethat

      c’est toujours craquant un papa et sa fille hihi (cécile)

      3 octobre 2016 at 14 h 28 min
  • Reply Kif and Blog

    Trop fort ce Mister Likethat. Vous faites une belle équipe. J adore les photos de sieste et celle où tu bois ta bière pendant que Romie boit son biberon. Excellent!

    3 octobre 2016 at 11 h 21 min
    • Reply withalovelikethat

      Romie a une passion pour les terrasses, alors si en plus y’a papa et un biberon 🙂

      3 octobre 2016 at 14 h 28 min
  • Reply Virginie

    Mais oui, vive les papas ! Merci pour cet article 😉

    Par contre je ne veux pas être pessimiste, mais les 6 (9 voire jusque 12) premiers mois sont quand même les plus faciles … Quand arrivent les premières grosses maladies, les poussées dentaires, puis quand bébé marche, puis quand il court partout … la vie sociale se complique nettement ! Et la fatigue s’accumule. Les premiers mois n’étaient finalement pas les plus fatigants pour nous. Chez nous la crise de couple est arrivée pour les 18 mois ; avant ça on crânait en se disant « fingers in the nose ! »
    Et puis quand ils grandissent encore, on s’auto-censure nos sorties afin que nos enfants est une vie stable (coucher tôt chaque soir, rituels bien en place, …) peut-être à tord, mais le sommeil est tellement important dans la construction de leurs petits cerveaux (mais Cécile doit être bien au fait de tout ça avec son métier !).

    3 octobre 2016 at 12 h 18 min
    • Reply withalovelikethat

      lol il y a tj des gens pour dire que tel ou tel âge est plus difficile …on m’avait beaucup dit que les premières semaines sont les plus difficiles puis maintenant on me dit plus tard! je pense que il y a évidemment des petits ajustements à chaque âge et différentes manières d’en profiter mais de toute façon quand on a vraiment envie de quelque chose on peut l’avoir 🙂
      après oui je pense aussi que les enfants ont besoin d’une certaine stabilité (sans exagération parce que bon ils sont bien plus adaptables que nous adultes) mais dans ces cas là les supers nounous ou famille peuvent entrer en scene 🙂
      Cécile

      3 octobre 2016 at 14 h 27 min
      • Reply Virginie

        Ca dépend aussi des bébés … Il y a des bébés qui hurlent tellement les premières semaines (premiers mois …) que je pense que pour certains parents c’est vraiment la période la plus éprouvante. Mais pour nous c’était clairement plus tard.
        Cela dit les parents de bébés hurleurs ou de BABI ou autres qui ont juste l’impression que leur vie est finie depuis que bébé est là … doivent sacrément prendre un coup au moral en lisant cet article !
        Comme tu le dis, il est toujours possible d’en profiter. Ce n’est pas moi qui dirais le contraire : on est parti en voyage avec notre poupée quand elle avait 2 mois, puis 9 mois, puis 12, puis 15, puis 18 dont 2 fois à l’étranger. On l’a emmené faire du bateau, de l’avion, du vélo, du camping, et des dizaines de randonnées. Et là on revient de nos premières vacances à 4 (donc avec une minette de 2 ans et une de 1 mois et demi). Donc oui tout est possible c’est sûr … On profite aussi encore des concerts, ciné (merci les baby sitt et les grands parents !) et même on se fait régulièrement des soirées en amoureux (j’imagine déjà certains parents qui n’ont pas eu une soirée à eux depuis plusieurs années me jeter des pierres !).

        Mais de notre point de vue à nous : TOUT a changé avec l’arrivée de bébé. TOUTE notre vie. C’est donc un point de vue très subjectif.
        Avant les copains nous envoyaient un sms « on se rejoint dans 15 min à la terrasse du bar Z » et hop c’était bon, jusqu’à pas d’heure, sans se soucier de ce qu’on allait manger ni à quelle heure d’ailleurs.
        Un bébé rajoute forcément de la logistique (quand ils sont petits c’est le volume de logistique qui est pénible – poussette, bib, change – et quand ils grandissent c’est les horaires et les lieux qui deviennent contraignants).
        Autre énorme changement : le sentiment immense de responsabilité qu’on a lorsque bébé parait. Sans parler de peur ou d’angoisse, il y a quelque chose de nouveau en nous, un je ne sais quoi qui fait qu’on fait attention à plein de détails qui étaient invisibles auparavant (les pots d’échappement à la hauteur de la poussette, les fumées de cigarettes en terrasse, la musique qui va vraiment trop fort dans certains bars, …).

        Enfin il ne faut pas oublier le temps … Le temps après lequel on court déjà avant d’avoir de enfants. Ce temps si précieux, qu’on ne peut pas acheter et qui s’envole tic tac tic tac …
        Et bien je trouve que lorsque bébé arrive le temps s’accélère (je sais que physiquement ça n’a aucun sens). Mais c’est vraiment l’impression qu’on a eu et qui s’est renforcé avec l’arrivée du deuxième enfant.

        4 octobre 2016 at 12 h 32 min
  • Reply flo

    Très bel article, c’est vrai que le plus important est d’être là pour son bébé, pour la maman, et de continuer à faire des choses de couple.
    Ce qui m’a le plus perturbée à la naissance de mes enfants c’est que papa n’est pas très bébé, il ne supporte pas bien les pleurs et se lever la nuit lui était difficile.

    Ça change la vie bien sûr mais il est si simple de se faire un resto en confiant baby à la grand-mère ou à la baby-sitter.
    Cela dit c’est vrai que c’est davantage quand ils commencent à se déplacer qu’une nouvelle étape est franchie, mais ensuite ils grandissent et on peut recommencer à faire plein d’autres choses avec eux sans leur courir après constamment.
    Mais honnêtement, un enfant ça reste simple, maintenant j’en ai 2 et franchement c’est vraiment avec 2 que la fatigue et les difficultés sont arrivées…

    3 octobre 2016 at 13 h 41 min
    • Reply withalovelikethat

      oui je pense qu’il y a des ajustements à chaque âge! et oui j’imagine qu’avec deux c’est beaucoup plus compliqué, c’est d’ailleurs pour ça qu’on en veut qu’une 🙂 (cécile)

      3 octobre 2016 at 14 h 24 min
  • Reply flo

    Bon après il y a des parents plus ou moins fait pour être parents hein!!

    Mais vous avez l’air si heureux avec votre petite Romy que ce serait dommage de s’arrêter là!!

    3 octobre 2016 at 16 h 16 min
    • Reply withalovelikethat

      aha il ne faut jamais dire jamais mais pour le moment notre décision est prise pour une petite famille à 3 🙂

      4 octobre 2016 at 8 h 53 min
  • Reply Caribou

    Coucou. Tres bel article. Je rebondis sur les mots de Cecile. Effectivement il y aura tjs des adaptations à faire en fonction de l age et des besoins de son enfant. La personnalité du bébé et des parents comptent aussi. L important est d être à l aise avec ses choix. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Profitez bien de votre adorable Romie.

    3 octobre 2016 at 17 h 31 min
    • Reply withalovelikethat

      oui exactement! on s’adapte et si ça se passe dans la bonne humeur alors tout va bien 🙂

      4 octobre 2016 at 8 h 53 min
  • Reply Mad'

    Vous savez à quoi ça me fait penser tous les « tu verra à cet age » …. ?
    Quand on nous parle des années de couples, « oulah les 3ans aie aie », « vous verrez le cape des 7 ».

    ca m’a toujours irisé le poil ce genre de discours, et c’est avec ce genre de dire que les parents ou couple ce renferme au final. Vivez et vous verrez.

    4 octobre 2016 at 10 h 36 min
  • Reply Maudet emmanuelle

    Bonjour,
    Merci pour l’article. Avfc mon compagnon on se retrouve pleinement dans ce que dit kevin.
    J’ai une petite question qui n’est pas en lien avc l’article, mais sur ma première photo de l’article vous avez une écharpe de portage qui a l’air pas mal. Serait il possible d’en connaître la marque s’il vous plaît? Merci. Bonne soirée
    Emmanuelle

    4 octobre 2016 at 19 h 38 min
    • Reply withalovelikethat

      oui c’est une écharpe studio roméo sans noeud, elle est top!

      5 octobre 2016 at 11 h 05 min
  • Reply Agnès

    Super article, on s’y retrouve beaucoup je pense 😉
    Par contre pour les sorties à deux, nous c’est hyper compliqué puisque pas de famille ni d’amis (proches géographiquement) à la confier…

    5 octobre 2016 at 10 h 57 min
  • Reply Yellow submarine

    C’est drôle, pour moi cet article s’adressait plus a de futur papa.
    Étant moi même père d’une petite de deux mois je suis entièrement d’accords avec cet article.
    Je pense que la volonté était surtout de rassurer les futurs père. Peut être que si j’avais lu cet article il y a plus d’un an j’aurai eut beaucoup moins d’inquiétudes.
    Pour moi l’arrivé de ma petite puce est plus une évolution dans notre vie qu’autre chose. Évidemment on verra après mais je pense que nous sommes fait pour nous adapter alors que ce soit pas évident a 1-2 ou 7 ans peu importe.
    Et puis en dehors de la fatigue physique je trouve qu’après une nuit de colique compliquée voir sa fille nous sourire au réveil ça n’a pas de prix et nous fait oublier l’épuisement.
    Et puis le plus important c’est cet amour inconditionnel que l’on ressent envers notre enfant pour moi ça a été une totale révélation.

    6 octobre 2016 at 7 h 30 min
  • Reply Gaëlle

    Bonjour la Like That Family !
    Je voulais vous remercier pour cet article, et surtout toi Kévin, parce que je l’ai fait lire à un ami futur papa et ça l’a bien rassuré !
    Merci beaucoup pour tout ce que vous faîtes !
    Je vous souhaite à tous les 4 une belle journée !!

    6 octobre 2016 at 10 h 02 min
  • Reply Charlotte

    Quelle belle petite famille et quelle complicité!
    Je suis ravie de vous lire et de partager ces quelques moments de bonheur de loin!
    Vous gérez comme des pros et je suis certaine que vous vous adapterez toujours le mieux possible aux différentes étapes de vie de Romie. Chaque âge a ses difficultés et ses plaisirs, mais cessons de nous angoisser (et de faire angoisser les autres) sur l’avenir. Du rire, de l’amour, de la complicité, un couple solide, … Ce sont les meilleures armes de la vie!
    Et vive les parents débutants, et les petites filles avec leurs papas chéris!
    XXX

    6 octobre 2016 at 10 h 44 min
  • Reply Charlotte

    PS : et ce sourire de Romie en première photo… <3<3<3
    Comment ne pas fondre? Et comment ne pas être un papa heureux! 🙂

    6 octobre 2016 at 10 h 45 min
    • Reply withalovelikethat

      hihi je trouve aussi! et oui merci, ya toujours des gens pour dire mais vous verrez après…mais souvent ce après horrible n’arrive jamais. Chacun vit les choses différemment!

      6 octobre 2016 at 12 h 16 min
  • Reply Anaïs

    Très bel article et superbes photos 🙂
    Je pense effectivement qu’en tant que jeunes parents, il ne faut pas trop écouter les autres et se faire confiance.
    Merci pour cet article, on entend pas assez la voix des papas, c’est dommage.
    Je me rend compte qu’il faut que je laisse plus de place au papa de mon fils, c’est parfois pas facile quand il est souvent absent.

    12 octobre 2016 at 13 h 48 min
  • Reply nina45

    Maman d’un petit gars de 16 mois (déjà!), j’aimerais vous faire part de mon expérience. Les premiers moi son été super facile pour les sorties les balades, etc. Pour dire la première sortie c’était le jour de la sortie de la mat et pour la fête de la musique! (je rassure tout le monde c’était très très calme : harpe et acoustique…). On a fait des bbq tout l’été avec bébé qui dormait en écharpe. Et puis j’allaitais donc ça facilitait les sortie en famille car rien à emmener à part les couches!.
    Sauf que fiston a fait ces nuits tard. Très tard. Il fait ses nuits depuis 2 mois et demi… Et l’amoureux ne se levait pas la nuit . de toute façon il ne l’entendait pas et j’allaitais…Donc là, sans parler du rythme de fiston, il y avait le mien. J’étais juste épuisé. Les sorties en semaine je n’y pensais même pas. L’amoureux a continué à sortir lui et moi je suis resté à la maison….
    Après les enfants sont adaptables en général. Mais il n’empêche que pour eux avoir un rythme est très important. Ils ont besoin de repères.
    Mais vous connaissez votre fille mieux que personne, donc vous seuls savez ce qui est bon pour elle!

    Par contre il est exact que la vie change de plus en plus quand les petits grandissent… Je ne suis jamais autant sortie que depuis que le petit a besoin de se dépenser. je connais l’aire de jeu du parc d’à coté comme ma poche!

    12 octobre 2016 at 16 h 43 min
    • Reply withalovelikethat

      oui forcément quand on est fatigués la vie n’est plus du tout la même! de notre côté on travaillait tellement avant qu’on est beaucoup moins fatigués avec un enfant qu’avant de l’avoir! mais il faut dire qu’elle a fait ses nuits à 1 mois alors forcément ça aide les soirées tranquilles à se reposer! Nous on est toujours beaucoup sortis parce que mademoiselle ne dort que très peu la journée et qu’elle n’arrive parfois à s’endormir que dans la poussette, donc j’ai laargement fait mes 10km de marche par jour depuis sa naissance! je connais le quartier étendu comme ma poche 🙂

      13 octobre 2016 at 8 h 58 min
  • Reply lacti

    Mon mari pourrait écrire un peu près le même article mais contrairement à vous, il ne ferait pas l’éloge du lait artificiel. Une maman c’est différent qu’un papa et c’est ça qui est génial. Un papa n’est pas une maman bis et j’ai jamais compris les gens qui disent que l’allaitement c’est contraignant, on voyage beaucoup avant d’avoir nos enfants mais après… on voyage encore plus grâce à l’allaitement. Mon mari cuisine, fait les courses, ménage, s’occupe des papiers administratifs, donne le bain, change de couches et moi j’allaite mes enfants (superbe la parité) et s’il le veut donner le biberon, je peux toujours tirer mon lait (à moi massages, coiffure et shopping) et c’est ce que je fais régulièrement depuis 5 ans et à chaque fois qu’il donne le biberon il tient à préciser que c’est du lait maternel, parce qu’un papa qui donne le biberon c’est un spectacle adorable mais du lait maternel reste le meilleur lait au monde (deux césariennes et j’apporte le tire lait aux soins intensifs, on est motivée ou on ne l’est pas)

    15 novembre 2016 at 4 h 19 min
    • Reply withalovelikethat

      En fait chacun sa vision des choses! Nous ne faisons pas l’éloge du lait artificiel mais nous expliquons comment nous fonctionnons nous. Nous sommes tous différents et si pour toi le lait maternel c’est bien alors super! par contre ton commentaire fait un peu moralisateur c’est un peu dommage parce que je ne vois pas l’intérêt.

      15 novembre 2016 at 10 h 29 min
  • Reply Prune

    Hello,
    Merci pour ce bel article tres touchant. J’´aime beaucoup ton blog C’esst la vrai jungle pour le lait artificiel, lequel avait vous choisi?

    5 mars 2017 at 12 h 22 min
  • Leave a Reply